KELBIO Gisors

Produits biologiques, écologiques & durables

unpourcent

Un pour cent pour la planète regroupe des entreprises engagées à consacrer une partie de leurs ressources pour améliorer l’état de santé de la planète. Conscients de leur responsabilité et de leur dépendance envers une planète saine, les membres versent au moins 1 % de leur chiffre d’affaires à des causes environnementales partout dans le monde. Sur 750 entreprises membres du programme, seules 35 sont françaises.

Ce club a été fondé en 2001 par Yvon Chouinard, propriétaire fondateur de société d’habillement Patagonia. L’idée est simple : encourager les entreprises à agir pour la protection de l’environnement et à financer des associations militantes, comme le fait Patagonia depuis 20 ans. Patagonia reverse en effet depuis 1985, 1% de son chiffre d’affaires à des associations de protection de l’environnement locales et nationales.

Pour en savoir plus:

Site de 1% pour la planète : http://www.onepercentfortheplanet.org/
La liste des entreprises adhérentes, cliquez ici .
Tous les logos, cliquez ici .

bdih

Le BDIH est l’association des entreprises commerciales et industrielles allemandes pour les médicaments, les produits diététiques, les compléments alimentaires et les soins corporels. Elle a été créée en 1951 et son siège est situé à Mannheim. A l’heure actuelle, plus de 440 entreprises membres font partie du BDIH.

Le BDIH conseille ses membres pour toutes les questions juridiques sur la fabrication et la commercialisation de produits cosmétiques, d’aliments (en particulier les compléments alimentaires, les produits diététiques), les produits médicaux et les médicaments en vente libre.

L’association fédérale BDIH a développé une directive pour les cosmétiques naturels contrôlés. Sur la base de cette directive, les produits du domaine des cosmétiques naturels sont contrôlés au niveau de leurs composants par des instituts de contrôle indépendants. Seuls les produits qui répondent aux critères stricts de la directive sont autorisés à porter la marque de contrôle BDIH réservée aux «cosmétiques naturels contrôlés».

Depuis l’introduction officielle de la marque au printemps 2001, plus de 2000 produits ont été jusqu’ici contrôlés.

Les principaux critères de la directive sont :

  • Utilisation de matières premières végétales autant que possible issues de la culture biologique contrôlée ou de la cueillette sauvage biologique contrôlée.
  • Protection des animaux : aucun test réalisé sur les animaux et pas d’utilisation de matières premières issues de vertébrés
  • Matières premières minérales : le recours à des sels inorganiques (p.ex. sulfate de magnésium) et à des matières premières minérales (p.ex. chlorure de sodium) est en principe autorisé.
  • Matières premières à intervention réduite : on peut utiliser des composants extraits par hydrolyse, hydrogénation, réaction d’estérification, transestérification ou autres fissions et condensations des graisses, huiles et cires, lécithine, lanoline, mono-, oligo- et polysaccharide, protéine et lipoprotéine.
  • Renoncement délibéré aux colorants organiques synthétiques, aux substances aromatiques synthétiques, aux matières premières éthoxylées, à la silicone, à la paraffine et autres produits dérivés du pétrole.
  • Conservation : seuls certains conservateurs à l’état naturel sont autorisés outre les systèmes de conservation naturels, à savoir acide benzoïque, ses sels et éthylester, acide salicylique et ses sels, acide sorbique et ses sels, alcool benzyl. En cas de recours à ces conservateurs, celui-ci est bien sûr indiqué dans l’INCI.
  • Pas de rayonnements radioactifs : Il n’est pas permis de désinfecter les matières premières organiques et les produits finaux cosmétiques au moyen de rayonnement radioactif.
  • Contrôles : Le contrôle du respect des critères cités ci-dessus est assuré par des instituts de contrôle indépendants. Le respect des critères est prouvé par la marque de contrôle propre à l’association.
  • Protection de la nature : conservation de la nature, protection des animaux et aucune manipulation génétique au niveau du patrimoine héréditaire des animaux et des plantes.
  • Transformation des matières premières effectuée avec précaution et avec le moins possible de processus chimiques.
  • Les emballages doivent être économes et respectueux de l’environnement.
  • Compatibilité des produits : Les cosmétiques naturels contrôlés renoncent aux colorants et conservateurs synthétiques et n’emploient que des substances au faible potentiel allergénique.
  • Compatibilité sociale : Matières premières issues autant que possible du Commerce équitable et de projets du Tiers-monde, Emploi et évacuation des déchets.

Pour en savoir plus:

Site du BDIH : http://www.bdih.de/
La liste des marques labellisées (en français), cliquez ici .
Tous les logos, cliquez ici .

ecolabel

ECO LABEL est un label Européen créé en 1992. C’est un label écologique qui est géré par le Comité de l’Union Européenne pour le Label Ecologique (CUELE). Ce label a le soutien de la commission européenne et des états membres.

Ce label peut être attribué à des produits et services. Il ne peut pas être attribué aux denrées alimentaires, aux boissons, aux produits pharmaceutiques et aux appareils médicaux.

Les 23 catégories actuellement autorisées à recevoir le label vont de l’hébergement touristique aux outils de bricolage, en passant par les appareils ménagers, les produits de nettoyage, les matelas, les fournitures de bureaux, les outils de jardinage, etc.

L’ECO LABEL vise à : « promouvoir la conception, la production, la commercialisation et l’utilisation de produits ayant une incidence moindre sur l’environnement pendant tout leur cycle de vie » et à « mieux informer les consommateurs des incidences qu’ont les produits sur l’environnement, sans pour autant compromettre la sécurité du produit ou des travailleurs, ou influer de manière significative sur les qualités qui rendent le produit propre à l’utilisation ».

Les prétendants au label doivent satisfaire à un cahier des charges, verser une somme fixe correspondant à des frais de dossier et une somme variable correspondant à un pourcentage des ventes annuelles du produit labellisé, à l’intérieur de l’Union Européenne.

Ce label écologique européen est attribué pour une durée déterminée à un produit selon des critères écologiques, définis par la Commission Européenne, qui tiennent compte de tout le cycle de vie du produit, de sa production et son utilisation jusqu’à son élimination.

En savoir plus :

Le site officiel de ECOLABEL, cliquez ici ,
Le catalogue européen ECOLABEL, cliquez ici ,
ECO LABEL sur wikipédia, cliquez ici ,
Tous les logos, cliquez ici .

bioequi

L’association BIO ÉQUITABLE réunit des entreprises (PMI/PME) soucieuses de produire selon des critères de développement durable.

En réunissant l’aspect social et économique à la démarche agrobiologique, ces entreprises souhaitent ainsi redonner à l’Agriculture Biologique son sens historique :

Nourrir la terre pour nourrir les hommes

Leurs principaux engagements des adhérents reposent sur trois axes et sont les fondements d’une véritable démarche de développement durable et de progrès social :

  • La protection de l’environnement,
  • Le respect des conditions sociales et éthiques des producteurs par la mise en place de partenariats durables,
  • La qualité biologique et organoleptique des produits.

Les buts de l’association BIO EQUITABLE sont :

  • Fédérer et accompagner les entreprises porteuses de projets Bio Equitable
  • Promouvoir l’esprit de la charte Bio Equitable
  • Participer aux actions de communication sur les valeurs et principes de l’Agriculture Biologique et du Commerce Equitable

L’association BIO EQUITABLE a pris le parti d’organiser ses actions en filières et elle a ainsi développé les filières suivantes :

En savoir plus :

Le site de l’association BIO EQUITABLE, cliquez ici
Tous les logos, cliquez ici .

fsc

L’association FSC ( Forest Stewardship Council) est une association internationale, reconnue d’utilité publique dont l’engagement est de faire respecter une exploitation durable des forêts.

Reconnue et soutenue par toutes les organisations environnementale mondiales, le FSC est totalement indépendant et construit ses actions autour des axes principaux qui sont l’économie, l’écologie et le social.

Le FSC établit des normes et veille à leurs respects par des contrôles qui peuvent être inopinés.

En savoir plus :

Le site de l’association FSC, cliquez ici
Tous les logos, cliquez ici .

nature_et_progres_cosmetiques

Le label Nature & Progrès est défini par l’association Nature & Progrès. Nature & Progrès rassemble dans une même association professionnels (producteurs, transformateurs, etc.) et consommateurs.

L’ensemble de ces acteurs est engagé dans un même mouvement qui prône une agriculture biologique :

  • respectueuse des hommes, des animaux, des plantes et de la planète.
  • biodiversifiée seule capable de satisfaire le plaisir des saveurs et de garantir la santé.
  • qui préserve le tissu rural et le métier de paysan en le revalorisant.
  • qui soutient les savoirs faire et les semences paysannes.
  • éthique et rigoureuse, sans complaisance avec l’économie de marché.

Pour en savoir plus:

Site de Nature & Progès : http://www.natureetprogres.org/
Tous les logos, cliquez ici .

demeter

DEMETER est une association internationale et une marque internationale, déposée depuis 1932. Les produits DEMETER sont issus de l’Agriculture Bio-Dynamique. Elle est présente dans plus de 50 pays au monde : du Canada à l’Italie, de l’Allemagne à l’Australie.

L’Association DEMETER FRANCE, créée en 1979, regroupe les individus et structures souhaitant se relier à cette marque : du producteur au consommateur. Toute personne sensible à cette démarche liée à l’Agriculture Bio-Dynamique et voulant apporter son soutien à l’Association peut aussi en être membre.

L’Agriculture Bio-Dynamique existe depuis 1924. Elle a pour but de soigner la Terre, régénérer les sols, et favoriser l’intégration au sein d’un même domaine agricole animaux d’élevage et cultures. Les agriculteurs bio-dynamistes  travaillent dans ce sens  grâce à la fumure, à des préparations à base de plantes médicinales et de minéraux et en respectant les rythmes de la Terre. Cette agriculture durable et respectueuse de l’environnement, apporte une alimentation saine et vivifiante au consommateur.

Pour en savoir plus:

Site DEMETER Internationnal : http://www.demeter.net/
Site DEMETER France, cliquez ici
Le mouvement de l’agriculture bio-dynamique, cliquez ici
DEMETER sur Wikipedia, cliquez ici .
DEMETER sur Ekopedia, cliquez ici
Tous les logos, cliquez ici .

agribio

 

Le label Agriculture Biologique (logo AB) a été défini en 1985 par le ministère de l’agriculture Francais. Il s’agit d’un label qualité.

Les produits pouvant prétendre à apposer ce logo doivent se soumettre à un cahier des charges très précis. Plusieurs organismes certificateurs ont été désignés pour valider et délivrer ce label, dont notamment, Agrocert, Ecocert, Aclave, Ulase, Qualité France, SGS ICS, etc.

Il existe également un logo Européen, permettant de faciliter l’identification des produits bio dans toute l’union européenne.

Selon une décision du conseil des ministres de l’agriculture européens du 12 juin 2007, ce logo deviendra obligatoire à partir de 2009.

Ce label européen pose cependant un problème. En effet,  il est associé à de nouvelles normes européennes qui sont moins exigeantes que certaines normes nationales, dont notamment la norme AB Française.

Devant les controverses soulevées par ce label, des amènagements ont été apportés à la décision du conseil des ministres de l’agriculture :

  • Les labels nationaux pourront être accolés au logo européen
  • Le règlement européen sur lequel est basé le logo sera renforcé afin que le produit fini contienne au moins 95 % (en masse) d’ingrédients biologiques (actuellement 70%)
  • La mention du lieu de production sera apposé à côté du logo
  • Les produits BIO importés de pays hors UE devront respecter le cahier des charges européen.

Au demeurant, ces aménagements ne satisfont pas de nombreuses organisations comme Greenpeace, les amis de la terre, ou le Bureau Européen pour l’Environnement, car il autorise encore certaines pratiques jugées inacceptables :

  • Autorisation de certains pesticides, rapprochant ainsi l’agriculture BIO de l’agriculture raisonnée d’où une possibilité d’amalgame
  • Plus de tolérance vis à vis de la contamination OGM en autorisant 0,9% de contamination.  A terme, cela ferait perdre à de nombreux agriculteursBIO leur Label BIO. Ce chiffre de 0,9% à été imposé par la commission européenne alors que les députés européens avaient eux requis un taux de 0,1%.

En savoir plus :

L’agriculture biologique sur Wikipédia, cliquez ici ,
Label bio sur Wikipédia, cliquez ici ,
L’agriculture biologique sur Ekopedia, cliquez ici ,
Tous les logos, cliquez ici .

Bienvenue dans WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !


Twitter Feed

Find out what's happening, right now, with the people and organizations you care about.


Bad Authentication data.
Copyright 2013 KELBIO Gisors - 5 avenue de Verdun 27140 GISORS - T : 09 72 13 54 38 - gisors@kelbio.com